Le Défibrillateur est-il obligatoire ? 

Le code du travail prévoit plusieurs obligations pour le chef d’entreprise en matière de secours. Cela concerne notamment la mise à disposition de « matériel de premiers secours adapté à la nature des risques et facilement accessible » selon l’article 4224-14 du code du travail.

Contrairement à ce qui existe pour d’autres dispositifs de première intervention (extincteurs…), la réglementation du travail n’impose pas particulièrement le défibrillateur comme moyen de secours. Toutefois, la responsabilité de l’employeur pourrait être engagée en cas d’accident car il doit assurer la santé de ses salariés, en termes de résultat. Tout comme l’armoire à pharmacie, l’employeur devra mettre à disposition un défibrillateur à disposition en cas d’arrêt cardiaque.

De plus, pour les entreprises de plus de 20 salariés, la présence de personnels formés au secourisme (SST) est obligatoire. Ces derniers vont apprendre, lors de leur formation, que pour sauver une personne en arrêt cardiaque, il faut un utiliser un défibrillateur en complément de la pratique du massage cardiaque. Il est alors normal que l’entreprise soit dotée d’un défibrillateur.

En résumé, toutes les entreprises de plus de 20 salariés doivent être doté d’un défibrillateur car lors de l’évaluation des risques, l’employeur prendra en compte le risque « arrêt cardiaque » dans son entreprise. Comme il y a toujours un risque qu’une personne peut faire un arrêt cardiaque suite à une maladie, un accident ou une intoxication, l’employeur devra alors mettre à disposition un défibrillateur.

Pour en savoir + sur les défibrillateurs obligatoire en entreprise

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn