Actuellement, environ 140.000 défibrillateurs sont déployés en France entière.

Depuis 2007, Les Etablissements recevant du Public ont été les premiers lieux d’installation. La plupart des MAIRIES de France en sont dotées.
Une loi est en cours d’être votée.


Concernant les entreprises : Défibrillateur cardiaque : ce que dit la réglementation. 

Le code du travail prévoit plusieurs obligations pour le chef d’entreprise en matière de secours. Cela concerne notamment la mise à disposition de « matériel de premiers secours adapté à la nature des risques et facilement accessible ».
L’employeur doit également prendre « après avis du médecin du travail, les mesures nécessaires pour assurer les premiers secours aux accidentés et aux malades.
- Ces mesures qui sont prises en liaison notamment avec les services de secours d’urgence extérieurs à l’entreprise sont adaptées à la nature des risques.
- Ces mesures sont consignées dans un document tenu à la disposition de l’inspecteur du travail ».

Contrairement à ce qui existe pour d’autres dispositifs de première intervention (extincteurs…), la réglementation du travail n’impose pas particulièrement le défibrillateur comme moyen de secours. Toutefois, la responsabilité de l’employeur pourrait être engagée en cas d’accident car il doit assurer la santé de ses salariés, en termes de résultat.

C’est l’employeur qui, dans le cadre de l’évaluation des risques et de la consultation du médecin du travail et des représentants des salariés, détermine l’opportunité de s’équiper.
Les facteurs de risques les plus souvent cités dans la littérature peuvent l’aider dans cette démarche :

• lorsqu’il y a de nombreuses personnes réunies sur un même lieu (salariés ou public),
• lorsqu’il y a de nombreuses personnes de plus de 50 ans,
• lorsque les centres de secours sont éloignés,
• lorsque les personnes sont soumises à des efforts physiques forts (activités sportives, manutention, ambiances thermiques inhabituelles, etc),
• lorsque les personnes sont fragiles (malades, personnes âgées, personnes ayant déjà eu des difficultés cardiaques),
• lorsqu’il y a des risques spécifiques à l’activité, en particulier pour les travaux électriques et ceux exposant à la noyade.

NB : 
Pour les sociétés de plus de 20 salariés, la formation SST est obligatoire. Les participants apprendront à utiliser un défibrillateur lorsqu’une personne est victime d’un arrêt cardiaque donc il est conseillé de mettre à disposition un défibrillateur dans les entreprises de + de 20 salariés.

 

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn