Le 19 avril 2021, un nouveau décret sur la sensibilisation à l’arrêt cardiaque et aux gestes qui sauvent a été publié sur le Journal Officiel. Que dit-il ? Quelles nouveautés ?

Un nouveau décret pour sensibiliser à l’arrêt cardiaque

Le décret n° 2021-469 paru le 19 avril 2020 au Journal Officiel a pour objectif de sensibiliser les salariés, notamment ceux dont le départ à la retraite approche, à l’arrêt cardiaque et aux gestes de premiers secours. Ce public est en effet plus enclin à être victime d’arrêt ou de malaise cardiaque. C’est pourquoi, les sensibiliser à la prise en charge de ces incidents graves notamment via les gestes qui sauvent est un élément essentiel et primordial pour diminuer drastiquement le taux de mortalité qui est encore malheureusement élevé, le plus souvent, faute de formation et de sensibilisation à ces situations qui peuvent être impressionnantes.

Qu’en est-il vraiment?

Ce décret a pour objectif de proposer aux salariés des actions et des exercices pour les sensibiliser et les alerter au sujet de l’arrêt cardiaque et gestes de premiers secours. Le temps qui est consacré à cette sensibilisation via une formation est reconnu comme faisant partie du temps de travail et se déroule durant les heures de présence au travail.

Acquérir de nouvelles compétences, dans quel but ?

 

Cette sensibilisation à l’arrêt cardiaque et aux gestes de premiers secours a été pensée pour répondre à plusieurs objectifs :

  • reconnaître les signes d’un arrêt cardiaque et pouvoir réagir en conséquence grâce aux gestes de premiers secours que les salariés auront appris
  • assurer leur propre sécurité, celle des autres et ainsi donner des informations clés aux services de secours pour maximiser les chances de survie de la victime d’arrêt ou de malaise cardiaque
  • réagir à des situations critiques comme des hémorragies externes et installer la victime en position latérale de sécurité en attendant l’arrivée des secours
  • réagir à une situation d’arrêt cardiaque ou de malaise cardiaque via les gestes qui sauvent dont l’utilisation d’un défibrillateur automatisé externe, qui rappelons-le, est accessible à chacun d’entre-nous, professionnels de santé, secouristes ou non

Qui peut dispenser cette sensibilisation ?

Cette sensibilisation peut être dispensée par tout professionnel ou organisme qui correspond aux conditions qui ont été établies par les différents ministère de la santé, du travail et de la sécurité civile.

Une sensibilisation universelle, la même pour tous ?

Cette sensibilisation à l’arrêt cardiaque et aux gestes qui sauvent peut être adaptée selon les acquis et les compétences des salariés selon, par exemple, les formations ou les sensibilisations qu’ils auraient pu suivre tout le long de leur carrière ou celles demandées à l’exercice de leur profession. (En savoir plus).

Découvrez nos défibrillateurs à l’achat et à la location. Et nos formations.